MOUSSORGSKI comme fondateur des styles modernes de la composition

Modeste Moussorgski a enjambé les frontières stylistiques de l’opéra du XIX-ème siècle. Il a considérablement prédéterminé les traits et tendances de développement de l’Art, comme s’il avait pénétré dans le XX-ème siècle musical. Moussorgski, plus que quiconque, est devenu le père spirituel et la source des découvertes technologiques des compositeurs des générations ultérieures – C.Debussy et I.Stravinski, B.Bartok et D.Chostakovitch, A.Honneger et F.Poulenc, S.Prokofiev et M.Ravel, L.Janacek et K.Orff etc…- qui lui témoignèrent leur reconnaissance. De nombreux travaux de recherche musicologique font aussi apparaitre Moussorgski comme un fondateur des styles modernes de la composition. Moussorgski avait naturellement l’esprit novateur attiré, toujours et dans tout, par les jugements indépendants et non ordinaires . « Il était le compositeur russe le plus curieux, - se rappelait Vl .Stassov -les conversations avec lui étaient extraordinairement intéressantes et substantielles du fait de l’extrême originalité de ses idées personnelles ». Cette principale propriété de son esprit s’est manifestée dans son aspiration audacieuse et créatrice « vers des rives nouvelles ». Et si Moussorgski, le plus brillant représentant de son époque, a tourné les pages du Calendrier de l’Histoire avant terme, c’est grâce à la réalisation consciente de son principe esthétique qu’il formula lui-même ainsi :

« L’Artiste croit au futur, car il y vit ».




Publié le 24 mai 2008 par Nouvel Opéra


Il y a 0 commentaires.


Un message, un commentaire ?

Identifiez-vous